Catégories ; Actualités

Comment le confinement a-t-il favorisé l’enseignement hybride ?


Posted on

Gisèle Foucher

Gisèle Foucher, journaliste

La crise du COVID, qui a conduit parmi d’autres mesures à la fermeture des établissements scolaires, a favorisé l’enseignement à distance, notamment via des espaces numériques de travail. Comment les apprenants se sont-ils emparés de cet outil à leur avantage ? L’avenir pourrait-il être à l’enseignement hybride ?

Le confinement, élément déclencheur de la prise de conscience

Le confinement a pris tout le monde de court et a demandé à chacun de revoir ses copies. Dans le domaine de l’éducation, il n’était pas question de lâcher purement et simplement les apprenants au beau milieu de leur programme. Les établissements scolaires, qui avaient déjà intégré des solutions de e-learning dans leur processus d’apprentissage, ont naturellement basculé d’un système hybride présentiel/distanciel, à un système purement distanciel.

L’établissement scolaire privé Jean-XXIII de Montigny-lès-Metz est l’un d’eux. Cet ensemble est équipé depuis 6 ans de la plateforme itslearning. Michel Larrory, chef de l’établissement, nous a confié ses impressions sur cette transition forcée.

« Nous avons travaillé à distance via Zoom, à raison de deux réunions par jour. Nous souhaitions d’une part répondre à toutes les questions des enseignants, des parents et des élèves et d’autre part apporter des solutions concrètes afin d’assurer la continuité pédagogique. Nous étions très mobilisés. »

Michel Larrory, chef d’établissement

Si l’utilisation de l’ENT était plutôt routinière jusque-là, la crise a réveillé les esprits. « D’un point de vue technique, nous disposions déjà des outils nécessaires pour que tout se passe pour le mieux. Il fallait maintenant en faire pleinement usage. »

 
A lire également : Réforme des lycées : Jean-XXIII lance une plateforme d’enseignement à distance.
 

« Pour la partie pédagogique, le lien numérique existait. La plateforme étant en place, elle devenait le lieu virtuel idéal où dispenser les cours. »

Les enseignants ont ainsi découvert ou redécouvert des fonctions de la plateforme d’ENTitslearning, tel que les rapports 360° qui permettent le suivi ultra précis des élèves, l’espace de récupération des devoirs effectués, ou encore l’autocorrection des évaluations. Ils ont par ailleurs organisé de nombreux directs avec Zoom et proposé davantage d’exercices. La fonction Parcours d’apprentissage dans itslearning a été particulièrement appréciée, les élèves étaient dans l’ensemble satisfaits.

Dixit Mr Larrory, « Les enseignants ont cherché, au travers de ces outils, à reproduire la relation qui avait été établie auparavant avec leurs élèves. » Et d’ajouter : « Plusieurs enseignants m’ont dit avoir découvert des développements qu’ils entendent réinjecter dans leur pratique quotidienne. C’est franchement positif. »

La rentrée scolaire pourrait bien être métamorphosée par cet essai réussi. Le distanciel comme le présentiel ont chacun leurs atouts, et leur complémentarité bénéficierait en tout état de cause aussi bien aux élèves qu’aux enseignants.

Plateforme open source, pour ou contre ?

Avant de migrer sur la plateforme d’ENT itslearning, Jean-XXIII utilisait l’application la plateforme Moodle. Pour Michel Larrory, cette solution open source présente des lacunes : « Moodle est une solution auto hébergée, donc forcément plus vulnérable. Qui plus est, quand j’ai un problème avec Moodle, je dois parcourir les forums, y chercher des réponses – que je ne suis même pas sûr de trouver ! Si je rencontre un problème avec l’emploi d’itslearning, je les appelle et ils me le règlent. En outre, les outils intégrés correspondent mieux à ce que l’on attend dans le cadre d’un établissement secondaire. »

Au sortir de cette expérience, quels conseils Michel Larrory donne à ses pairs souhaitant évoluer vers un enseignement hybride ?

« Il faut y aller ! Je les y encourage vraiment car pour nos jeunes, ce type d’enseignement va devenir de plus en plus naturel. Un environnement de cette nature apporte une véritable plus-value, y compris dans le présentiel. Je conseille d’opter pour un opérateur ENT plutôt que pour une solution gratuite à la Google ClassRoom qui, d’une certaine manière, nous rend dépendants de Google. »
 

Ce qu’il faut retenir

  • Le récent confinement a contribué à faire émerger un enseignement hybride.
  • Dans ce contexte, un ENT semble l’outil essentiel pour assurer la continuité des cours.
  • Bien que gratuites, les solutions open-source ne sont pas forcément les outils les plus adaptés, notamment en termes d’accompagnement.
  • La rentrée scolaire 2020 sera définitivement hybride !

 
Contactez-nous pour en savoir plus sur nos offres d’accompagnement personnalisé. Vous pouvez également demander à recevoir une démo interactive de notre plateforme.

Vous pouvez également consulter notre kit de démarrage afin de savoir comment mettre en œuvre l’enseignement hybride dans votre établissement.
 


Enseignement à distance

Kit de démarrage enseignement à distance


Articles récents


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *