Catégories ; Actualités, Point de vue

L’avis d’expert – A l’école, les écrans ne datent pas d’hier


Posted on

Cela fait plus de vingt ans que les écrans ont fait leur apparition à l’école. Le débat n’a pas cessé depuis, entre ceux qui voient dans l’informatique un outil pédagogique exceptionnel et ceux qui souhaitent la bannir des salles de classe. Il est temps de retrouver un peu de nuance.

Le débat sur les écrans en milieu scolaire est une bataille d’Hernani. Une querelle d’Anciens et de Modernes. Du côté des Anciens, il y a la volonté de sanctuariser l’école de tout écran. Quitte à aller contre la marche du monde et créer des carences éducatives. De l’autre, les Modernes ne tarissent pas d’éloges sur leurs prouesses technico-pédagogiques et nourrissent de vastes utopies.

Pourtant, l’arrivée des écrans n’est pas nouvelle. Ils sont seulement devenus plus multiformes. Outils parmi d’autres, leur usage est scolaire et offre la possibilité d’une pédagogie différenciée, à des moments jugés opportuns par l’enseignant. Face à des discours sans nuance et sans commune mesure, il est peut-être temps d’en redonner un petit peu.

Une arrivée progressive des écrans

La polémique autour des tablettes ne réinscrit pas le débat dans l’histoire. Car sur les bancs de l’école, les écrans commencent à dater. Ils ont fait leur première apparition dès les années 1990 dans des salles informatiques. L’auteur de ces lignes, qui travaillait déjà dans l’informatique, comme on disait à l’époque, se souvient avoir formé tous les samedis matins les élèves de la classe de CE2 de son fils dans une telle salle informatique, dés 1999. Puis, durant les années 2000, on a vu débarquer les Tableaux Blancs Interactifs ainsi que les toutes premières tablettes poussées par le fabricant Apple.
Le Plan numérique voulu par François Hollande et Najat Vallaud-Belkacem avait pour but de démocratiser l’équipement de tablettes au sein des collèges.

Lire l’intégralité de l’article
 

Article originalement paru sur Les Echos le 13 mai 2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *