Catégories ; Actualités, Point de vue

L’avis d’expert – L’évolution du visage de l’école du XXIe siècle


Posted on

L’école d’aujourd’hui a-t-elle le même visage que l’école de Jules Ferry ? Les tableaux noirs à craies blanches du siècle dernier se sont digitalisés et sont devenus plus interactifs. Les ardoises se sont effacées à la faveur des tablettes tactiles. L’enseignement tel que nous le connaissons est en pleine mutation c’est un fait, mais à quel prix ?

Il faut dire que depuis une petite décennie, le numérique a bouleversé l’enseignement et la pédagogie traditionnelle des professeurs. Tant et si bien que des critiques parfois virulentes ont pu être émises à son égard. Véritable boîte à outils, le numérique ouvre pourtant aux enseignants de nouveaux horizons en personnalisant les contenus et en impliquant les élèves à tous les niveaux scolaires. Du primaire au supérieur, en passant par le secondaire, le digital est devenu la boîte à outils d’un enseignement sur mesure, qui communique mieux et qui permet de plus impliquer les élèves quel que soit leur niveau.
L’outil personnalisé des intelligences multiples

« Les élèves apprennent tous de manière différente. » Cette maxime pourrait être celle du professeur Howard Gardner, professeur en cognition et éducation, à la Harvard Graduate School of Education. Howard Gardner est le théoricien des « intelligences multiples ». En 1983, ses recherches démontrent qu’il n’existerait pas un mais plusieurs types d’intelligences. Principalement huit parmi lesquels l’intelligence spatiale, linguistique, musicale et bien d’autres.

Pourtant, ces deux dernières décennies, on a pu constater que le système scolaire du primaire à l’université a été pensé sur un modèle collectif qui ne répondait pas au besoin hétérogène de tous les élèves. Or l’émergence des outils numériques et plus significativement des environnements numériques de travail (ENT) ont été l’occasion de repenser les pédagogies anciennes. En 2019, l’heure est à la personnalisation des contenus. L’enjeu pour le professeur consiste à adapter sa propre pédagogie avec les outils numériques et à varier ses styles d’apprentissage pour s’adresser à l’intelligence – forcément diverse – de tous ses élèves. Par exemple, proposer la création d’un podcast a des élèves qui ont une intelligence musicale ou favoriser l’usage de la vidéo pour les élèves à l’intelligence corporelle kinesthésique.

Pourtant, ces deux dernières décennies, on a pu constater que le système scolaire du primaire à l’université a été pensé sur un modèle collectif qui ne répondait pas au besoin hétérogène de tous les élèves. Or l’émergence des outils numériques et plus significativement des environnements numériques de travail (ENT) ont été l’occasion de repenser les pédagogies anciennes.

Lire l’intégralité de l’article
 

Article originalement paru sur Journal Du Net le 19 février 2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *